Comment trouver un(e) bon(ne) diététicien(ne) ?

 

 

Je vais être la plus objective possible. Il est évident qu’il ou elle doit obligatoirement être diplômé(e) d'un BTS option diététique, ou d'un DUT génie biologique, option diététique.

 

Mon premier critère de choix : les qualités relationnelles

L'écoute, l'empathie et la bienveillance sont primordiales. En effet, la décision de prendre rendez - vous (quelle qu'en soit la raison), n'est pas toujours chose aisée . Chaque patient doit se sentir en confiance et ne pas être jugé.

 

Mon deuxième critère de choix : la remise d’une prescription personnalisée et équilibrée

La démarche du diététicien est de proposer un rééquilibrage alimentaire en accord avec ses connaissances scientifiques, à ne pas confondre avec tous les régimes farfelus (dont j'éviterai d'en faire la publicité) qui fleurissent dans tous les médias.
Notre rôle premier, en tant qu'acteur de santé, est de soigner et non de répondre  seulement à un amaigrissement (cf " consultation pour qui? pourquoi?  ")

Mon troisième critère de choix : une perte de poids moyenne autour de 2 kgs par mois

Un suivi diététique n'est pas synonyme de battre des records de kilos perdus mais de respecter son corps et ses limites. Ainsi vous garderez toutes les chances de stabiliser un poids de forme.

 

Mon quatrième critère de choix : l’absence de prescription de compléments

Une alimentation équilibrée ne sera jamais carencée.

Les diurétiques, les pilules qui diminueraient l'absorption des calories, les coupe - faim, les tisanes minceur, les laxatifs et j'en passe... n'ont jamais jamais prouvé leur efficacité. Tout est bon pour, soi-disant, vous faciliter la tâche sans fournir le moindre effort personnel.

La morale est que, au mieux, vous ne ferez maigrir que votre porte - monnaie (et engraisserez les laboratoires) et , au pire, vous apportera des désagréments digestifs plus ou moins importants (malabsorption, troubles intestinaux,...)!

 

Mon cinquième critère de choix : son âge et son expérience

Les années, l’expérience personnelle, confrontent le professionnel à sa propre relation à la nourriture et aux aléas de la vie. Il peut ainsi s’appuyer sur son ressenti, son parcours et ses réussites, pour écouter, comprendre et se mettre à la place du patient.

En libéral, le(la) diététicien(ne) doit elle-même établir les prescriptions en se basant sur ses connaissances médicales, sa formation, ses choix stratégiques.

 

Mon sixième critère de choix : les tarifs et la fréquence des consultations

Pour la fréquence, celle - ci doit être cohérente pour entretenir la motivation et donner suffisamment de connaissances diététiques pour que le patient soit autonome. Elle peut donc être variable selon son besoin.

Une consultation trop onéreuse n’est pas forcément un critère de qualité ou d’expérience, tout comme un tarif au rabais. C'est au professionnel de santé d'évaluer le prix moyen pratiqué dans sa région.

Les consultations diététiques sont de plus en plus prises en charge par les mutuelles. Mais pensez que la santé ne devrait pas avoir de prix, et que vous ferez assurément des économies sans vous en rendre compte.....

 

--> précisions sur mon approche



Le diététicien nutritionniste est un professionnel de santé. Le titre de diététicien est reconnu et protégé par le ministère de la santé au travers du code de la santé publique (partie législative > quatrième partie > livre III > titre VII).

N° Adeli: 459500484

N° Siret: 42392527000013